Comment réussir un concours de journalisme


Lentraînement aux épreuves en situation réelle (le plus souvent sur une journée entière) est donc indispensable afin de maîtriser le rythme de chaque concours, danticiper lenchaînement des épreuves, caler le timing et surtout de tester son endurance.
«Ils jugent parfois que les candidats ne sont pas assez concrets, ne parlent pas assez deux-mêmes et quils disent trop de généralités à propos deux et du métier de journaliste.» nous explique David Strauss, directeur-adjoint.
Le dossier, tout dabord, votre parcours et votre dossier ninterviennent pas directement dans votre admissibilité, ils ont surtout leur importance plus tard lors de lentretien de motivation où application gratuite pour concours facebook lexaminateur lobservera en amont afin de préparer le face-à-face.«À lécrit comme à loral, il vous sera demandé dêtre vous-même ; la sincérité, la vérité, la réalité de votre motivation, le naturel seront vos meilleurs atouts» confirme le CFJ).Pour cela, il vous faudra suivre lactu avec une grande attention.Faire calendrier concours ministere economie de sa personnalité un atout.Les oraux de motivation des concours d'entrée aux écoles de journalisme sont décisifs pour votre admission.Par exemple sur un thème aussi vaste que «vivre autrement» (sujet 2013 CFJ il faut élaborer un dossier cohérent et qui intéressera les lecteurs avec des articles originaux qui nont pas été vus ailleurs.Lentraînement en situation réelle est impératif.Objectif : vérifier votre compréhension et surtout vos capacités dexpression.
A vous de le démontrer dans les épreuves pratiques, et à le défendre dans vos oraux.
Objectif : avoir un panel pertinent mais aussi diversifié dans les points de vue et original.
Par exemple si vous avez un naturel un peu réservé, ne cherchez pas le cacher, faites-en une qualité en montrant que vous savez être à lécoute tant que cela ne vous empêche pas de faire du bon travail.
Il faut au contraire multiplier les angles dapproche, les médias (papier, web, radio, télé les analyses, et surtout compiler tout cela dans des fiches afin de retenir lessentiel des faits, leur chronologie, le nom des protagonistes, etc.
L'entretien a pour but de mesurer la conscience de la réalité du métier des candidats, de s'assurer qu'ils n'ont pas de fantasmes, mais aussi qu' ils sont matures, confirme Benoît Califano, directeur de l'ESJ pro Montpellier, qui recrute uniquement en alternance, avec un dispositif différent.Car la curiosité est une bonne chose lorsquelle est utilisée à bon escient.Julie Joly, directrice du CFJ, conseille de se préparer à des questions sur l'industrie des médias, les différents métiers, les enjeux des fusions, les nouveaux médias.Lactualité se fiche et se révise comme nimporte quelle matière, et la culture générale se travaille en mode intensif, de façon organisée et structurée.Montrer sa motivation pour l'école.Jules, lui, se souvient d'une question piège à l'oral de l'ESJ Lille : J'avais déclaré ne pas vouloir faire de télé et me consacrer à de l'enquête longue.Voilà pourquoi tous les concours comportent au moins une épreuve danglais, écrite ou orale, voire les deux.Ayez le souci permanent dapprendre, donc de savoir, mais surtout de comprendre.».Ainsi quand vous vous entraînez avec des annales, pensez toujours à le faire en conditions de temps et de longueur.Avoir une idée précise du métier.Esprit de synthèse es-tu là?Les médias, ma passion Dans le cadre des épreuves orales, vous allez devoir prouver que vous êtes fait pour le métier de journaliste.Autant de noms quil est nécessaire de connaitre pour que votre appétence pour le milieu du journalisme paraisse crédible.




[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap